Notre CHANCE, l’indépendance !

Notre CHANCE, l’indépendance !

Une liste pour la Bretagne, et pour tous les Bretons. Arrêtons de financer PARIS !

interview de Bertrand Deléon par l’Agence Bretagne Presse :

le site de l’agence de presse :

http://agencebretagnepresse.com/38635

.

notre chance_flyer

.

le site :http://independance-bretagne.com

independance-bretagne_com

Publicités

Un commentaire sur “Notre CHANCE, l’indépendance !

  1. DOCTEUR MELENNEC : UN PROGRAMME SANS CONCESSION POUR LA BRETAGNE INDEPENDANTE. Ce 17 février 2017, à Paris.

    @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

    O. R., journaliste

    Ce sont des hommes qu’il faut à la tête de la France et pas des couilles molles ! M. Mélennec nous sommes de nouveau à l’époque de la préhistoire où le blabla ne sert à rien.

    REPONSE DE LOUIS MELENNEC

    « En 2002, Claude Reichman fut candidat aux élections présidentielles, avec un programme en totale rupture avec le système, et conforme à mes propres idées, à quelques nuances près. Il m’invitait fréquemment dans ses émissions politiques; je n’ai pas été entièrement étranger à sa candidature. A sa demande, j’ai accepté de présider son comité de soutien, ce qui fut une expérience inoubliable.

    Son programme était une révolution, dure mais respectueuse de la démocratie, puisque nous envisagions de décider les grandes options politiques par référendum national.

    Bien sûr, le système étant bouclé, nous n’avons eu ni les parrainages, ni l’accès aux Médias. La merdiacratie a été égale à elle même : puante. Nous avions soumis nos propositions à un « Referendum pour la France », rédigé par mes soins, co-signé par Reichman et moi, détaillant toutes ces propositions; toutes nos questions ont obtenu plus de 80 pour cent de réponses approbatives.

    Je vais republier ce texte, pas une virgule ne doit en être enlevée.

    Les autres « programmes » étaient NULS, ultra nuls, et d’une lâcheté répugnante, ne répondant à aucune des préoccupations de la population : l’insuffisant intellectuel Chirac fut élu, c’est tout vous dire. (« Cet homme, a dit de Villepin, n’a rien dans la tête »). Nous sommes repartis pour un séjour de cinq ans dans la fosse à purin. On a fait mieux : m’enlever totalement la parole. Nous avions constitué un « shadow » cabinet, dans lequel je détenais le portefeuille de la justice. C’est dire que nous n’aurions pas attendu 2017 pour déclencher des procédures judiciaires intransigeantes, car nous tenions à jour nos listes de malfrats d’Etat, d’ailleurs connus de tous.

    C’est vous dire que je connais par coeur le problème que vous soulevez.

    Je ne sais pas si la Pravda a interrogé Claude REICHMAN, qui garde toute son énergie, comme moi la mienne. En tout cas, je me prêterai volontiers à une émission sur ce programme de 2002, que certains candidats, en l’émoussant fortement, abordent enfin, avec des pudeurs de vierges putassières, devant le mur de la catastrophe, que la France ne peut plus vaincre.

    Dans ce programme révolutionnaire, notamment, strictement conforme aux voeux de la population : l’alignement de la responsabilité des politiques et des magistrats sur celle des autres citoyens, la loi étant la même pour tous; la mise en concurrence stricte de la sécurité sociale avec les autres régimes de protection sociale, les citoyens étant libres de leurs choix; la mise en concurrence stricte de l’enseignement public et de l’enseignement privé, les parents étant libres de leurs choix; la suppression des tribunaux d’exception, que sont les juridictions administratives, la justice devant être la même pour tous; l’interdiction des cumuls de rémunérations politiques; l’obligation de présenter un casier judiciaire vierge pour toute élection; l’introduction dans notre droit de la notion de crime économique (à cause des 35 heures, largement la cause de la ruine du pays), de la notion de faute grave de gouvernance, pour punir les insuffisants intellectuels promus à des fonctions dans lesquels il ne font que du grabuge; le contrôle des compétences par des comités ad hoc, avec interdiction de nommer des brêles dans les fonctions de responsabilité (50 pour cent selon Strauss-Kahn, 95 pour cent selon moi), etc. ….

    Derrière ce programme pour la France, il y avait aussi en filigrane la Bretagne, car les règles de gouvernance honnêtes et propres doivent être les mêmes partout, et je tenais à ce que la Bretagne deviennent un exemple pour tous, contrairement à la pétaudière qu’elle est actuellement, avec ces vendus qui obéissent à Paris avec pour récompense leur réélection, qui leur ouvre la caverne d’Ali Baba, comme on le voit enfin, avec l’affaire Fillon, devant un peuple MOU, INERTE, SANS REACTION ..

    Je déteste la politique, mais je me tiens très informé. Et là, le devoir me contraignait à agir. La pourriture ambiante a tout fait échouer, ce que je savais, bien sûr, n’étant pas né de la dernière pluie.

    Je vous ai répondu : toute la France est d’accord avec vous : IL NOUS FAUT DES HOMMES, des vrais. Mais, comme le dit la chanson : où sont ils donc ? Vous vous souvenez de ce film intitulé : « Les hommes sont des femmes comme les autres ». En Bretagne, nous savons que le pouvoir appartient aux femmes, et j’ai dit et répété partout que c’est très bien ainsi.

    LOUIS MELENNEC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s