Documents

le PASSEPORT BRETON   (en cours d’impressions) est déjà diffusé sur l’ensemble

du Territoire de la Bretagne et Vous pouvez trouver en B1 – B2 – B3 -B4  et B5

l’autorité compétente ayant la qualité pour tamponner officiellement votre Passeport.

passport breizh x2
PASSEPORTS BRETONS 2016 ELECTION DU PARLEMENT BRETON

– TOUT BRETON PEUT CEPENDANT DEMANDER A CHANGER DE NATIONALITE, ET EN CAS DE REFUS DE L’ETAT FRANCAIS DOIT FAIRE UNE DEMANDE AUPRES DE LA COUR EUROPENNE DE JUSTICE (UNE JURISPRUDENCE L’AYANT DEJA ACCORDEE) – TOUTE PERSONNE PEUT DEMANDER A CHANGER DE NATIONALITE .

PASSEPORTS BRETONS  VERT ou NOIR
vous pouvez le trouver aussi sur le net (après il ne vous reste plus qu’a le faire tamponner pour l’officialiser)

https://twitter.com/breizhpass

passeport Bretagne (noir) - BREIZH Paseporzh

Nationalité Bretonne :

…Jean-Jacques Manrot-Le Goarnig (dit « Le Goarnig Kozh »)… son combat :

JURISPRUDENCE     » LE GOARNIG »  DE LA COUR DE JUSTICE EUROPEENNE DE LA HAYE :

Erwann, Enora, Soazig, Youenn, Nolwen, Tudi… De nos jours, porter un prénom breton est d’une banalité presque déconcertante. Mais il y a cinquante ans, ça n’était pas vraiment le cas. Car la République ne l’acceptait pas. Jusqu’à ce que Jean-Jacques et Mireille Manrot-Le Goarnig se battent sur le terrain judiciaire pour pouvoir donner des prénoms bretons à leurs douze enfants : Garlonn, Patrig, Katell, Yann, Morgan, Gwendal, Diweza, Sklerijenn, Brann, Adraboran, Garlonn, Gwenn et Maiwenn. Patrig Le Goarnig, le second de cette longue fratrie, sculpteur dans le Finistère, revient sur cette affaire qui, pendant quinze ans, a défrayé la chronique. « Mon père dirigeait une importante entreprise de travaux publics en région parisienne. Mon père et ma mère militaient activement pour la cause bretonne. Ils voulaient que leurs enfants portent un prénom breton. » Non sans mal, ils réussiront à convaincre les agents de l’État civil d’accepter ce choix pour leurs six premiers enfants. À une condition toutefois : que le prénom breton soit accolé, en seconde position, à un prénom français. « Ensuite, ça a coincé, poursuit Patrig Le Goarnig. L’officier de l’état civil de Boulogne a refusé d’inscrire les prénoms. Mon père, qui ne voulait plus entendre parler du système du double prénom, a alors entamé un bras de fer avec l’État. »
Quinze ans de procédure
En 1957, la famille quitte la région parisienne et s’installe à Moëlan (29), emportant dans ses valises le lourd dossier de l’affaire des prénoms. « Le plus embarrassant, c’est que mes frères et soeurs, inconnus de l’état civil, n’avaient aucune existence légale. De ce fait, mes parents ne touchaient pas de prestations familiales et ne bénéficiaient pas de la Sécurité sociale ». Le couple tient bon. Comme l’État lui a coupé les cordons de la bourse, il décide de ne plus payer ses impôts. Le procès suit son cours : première instance à Rennes, appel, Cour de cassation… La procédure durera quinze ans. Finalement, c’est la Cour européenne de justice qui donnera raison aux époux Le Goarnig. Les enfants non reconnus par l’État français recevront la « Citoyenneté Européenne de Nationalité Bretonne » !

———————————————————————————————————————————————————–

 2 juin 2015 – « Citoyenneté européenne de Nationalité Bretonne » – Lettre ouverte à Mr Le Ministre,
M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’intérieur,
Objet : Reconnaissance de citoyenneté européenne, nationalité bretonne….

la lettre sur ABP (cliquez sur le lien ci-dessous)
http://www.agencebretagnepresse.com/id=37495?title=Lettre-ouverte-%E0-M.-Bernard-Cazeneuve-pour-la-reconnaissance-par-la-France-de-%22-citoyennet%E9-europ%E9enne-de-nationalit%E9-bretonne%22

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s